L’Alliance Française d’Aiken a vu le jour à Noël 1967 et va donc avoir 50 ans d’existence à la fin de l’année 2017.

Elle fut l’oeuvre de trois dames francophones. L’une était Française: Madeleine Combier. Les Américaines étaient: Josette Niesemann, mariée à un ingénieur d’origine allemande, connaissait bien l’Europe et avait été éduquée en France. L’autre Américaine était Sister Marcella Zwingman. Cette religieuse était professeur de français à l’école Sainte Angèle (St. Angela High School qui a disparu depuis plusieurs années). Comme Josette elle parlait un français parfait et avait une véritable dévotion pour la culture française.

En fait, Sister Marcella proposa tout de suite de faire les réunions formelles à la bibliothèque de l’École. Elles y resteront jusqu’à la fermeture et la démolition des lieux en 1988.

Très vite fut adopté le principe d’une réunion mensuelle le dernier mardi du mois, principe toujours en vigueur. Il y avait si possible un programme, qui pouvait durer un quart d’heure ou plus d’une heure et demie dans le cas d’un film (les films français étaient rares à l’époque). Une mini réception suivait, café, petits gâteaux secs… au début.

Rapidement le groupe arriva à la douzaine. Un minimum de francophonie était un élément demandé pour joindre (ou une des deux personnes dans le cas d’un couple). Toutefois, le groupe tomba à sept membres avec le départ des deux seuls Français.

Mais heureusement plusieurs francophones rejoignent le groupe avec l'extension vers Augusta. Pendant plusieurs années l'Alliance participa à “Art in the Heart of Augusta”. En 1991, le pays phare de l’année était la France et L’Alliance était le représentant dans le défilé des nations. Elle monta dans ce qui était PORT ROYAL - grand projet animé par la famille Servy – un stand important intitulé “Francexpo 91”. Il démontrait au delà des 3 “F” (Food, Fashion, Fragrance), quelques réalisations techniques notoires: TGV, Concorde, Spot image etc.) Grand succès!

L’implantation à Aiken-Augusta du projet MOX se traduisit par l’arrivée de nombreux Français de la société AREVA, dont plusieurs sont venus grossir les rangs de l’Alliance qui les a accueillis avec joie.

Aujourd’hui l’Alliance Française d’Aiken, avec ses membres francophones d'origines multiples, poursuit sa mission: le rayonnement de la culture française à l’échelon international.